Oranje

De dood in 1544 van René van Nassau, de mooie prins van Oranje, die aan de zijde vocht van Keizer Karel tegen de Frans koning Frans I, is de aanleiding van dit lied waarvan de originele tekst in de Bibliothèque Nationale wordt bewaard:

Le beau Prince d’Orange
S’est un peu trop pressé.
Il fit son équipage,
A cheval est monté.

La fa, la mi fa.
La sol fa, la mi fa,
La sol fa mi ré, ut

Où allez vous, mon Prince ?
Demande l’écuyer,
- Je vais aller en guerre,
Tout droit à Saint-Dizier.

Sa femme lui demande :
Prince, quand reviendrez ?
- Je reviendrai à Pêques,
A Pêques ou à Noé.

Voicy Pêques venue
Et la Noé passé,
Le beau Prince d’Orange
N’y est point arrivé.

Sa femme en est en peine
Et ne fait que pleurer.
Elle monte dans sa chambre
Pour son corps y parer,

Regarde à la fenêtre
Et voit un messager :
Messager porte lettre,
Quelles nouvelles apportez ?

- J’apporte des nouvelles
Qui vous feront pleurer.
Le beau Prince d’Orange
Est mort et enterré.

Le beau Prince d’Orange
Est mort et enterré.
J’lai vu porter en terre
Par quatre cordeliers.

 

 

randomness