Lieu-chef de ma révolte

Nous tous de Flandre savons et ressentons la fine, l’émouvante poésie de nos fuyants paysages, de nos geste paysans éternellement accordés avec notre mère, la Terre. Terre énorme et plantureuse, gargouillante, noircie d’hormones et d’attendre. Prodigieuse mamelle de moissons jamais épuisés, limoneuse détresse vers des cieux ravagés. Et ce ciel couleur de larme. Ruines et deuil de tant de guerres toujours injustes, toujours supportés. Ça, nous savons bien que l’amour - celui de notre pays ou celui du couple idéal - ne vient que de la Mort.

Emmanuel Looten (1954)

 

 

randomness